En plus d’avoir initié l’idée du défi d’écrire 52 nouvelles en 52 semaines, Ray Bradbury est un auteur prolifique.

Il a en effet écrit des pièces de théâtre, pour la télévision, une trentaine de romans…

Et plus de 500 nouvelles !

Il est surtout connu pour ses œuvres Chroniques martiennes et Farenheit 451.

Mais son livre qui m’intéresse le plus est Zen in the art of writing. Ce livre est un ensemble d’essais qui parlent d’écriture.

Je vais donc vous parler aujourd’hui d’un de ces essais qui explique la méthode de Bradbury pour trouver des idées et écrire des nouvelles.

Il y a trois étapes dans le processus de création d’une nouvelle pour Ray Bradbury.

Tout d’abord, l’auteur possède une liste de titres.

Cette liste est constituée de noms qui l’inspirent.

À chaque fois que l’auteur a une idée ou pense à quelque chose qui l’intéresse, il la note dans sa liste sous forme d’un nom.

L’auteur alimente cette liste depuis des années. Elle est la source principale des idées de ses histoires.

Ensuite, l’auteur reprend cette liste.

Quand un mot de la liste lui évoque quelque chose et l’inspire, il écrit une histoire dessus.

Tous les mots écrits dans cette liste ne donnent pas des histoires et certains révèlent leur potentiel des années plus tard, mais Bradbury continue quand même à alimenter et à reprendre cette liste régulièrement.

Les idées qui émergent de ces noms se manifestent en général sous la forme d’un souvenir ou d’une émotion. De quelque chose qui l’a marqué dans le passé.

Et c’est à partir de ce souvenir de son vécu qu’il commence à écrire son histoire.

À l’étape de la rédaction, Bradbury écrit vite. Et spontanément.

Selon lui, plus on va vite, moins on se pose des questions à propos du style et plus on est proche de la vérité.

Le meilleur style est un style honnête, sans hésitation.

« The faster you blurt, the more swiftly you write, the more honest you are. In hesitation is thought. In delay comes the effort for a style, instead of leaping upon truth which is the only style worth deadfalling or tiger-trapping. »

Lorsqu’il a repris sa liste et eu une bonne idée, Bradbury écrit en général son texte en quelques heures et d’un trait.

Cette méthode permet à Ray Bradbury d’écrire intuitivement et à sa façon.

Les noms de sa liste viennent de son propre esprit, de ce à propos de quoi il est curieux. Ce sont des sujets qui l’intéressent lui.

Son écriture est donc poussée par l’exploration et la découverte.

Chaque mot sur sa liste est un territoire inconnu qu’il a envie d’explorer.

L’écrivain est alors tel un archéologue ou un anthropologue qui progresse au moyen de son histoire.

La méthode de Bradbury est donc très basée sur la découverte et l’intuition.

Et cela mène au plaisir dans l’écriture.

Je pense que c’est le plus important.

Chaque écrivain débutant doit prendre l’habitude d’écrire par plaisir. Avant de se fixer des contraintes.

C’est par là qu’il doit commencer.

Et je pense qu’avoir une méthode comme celle de Bradbury est un bon moyen d’y parvenir.

Alors, pourquoi ne pas l’essayer ?

Bonne écriture ! Et prenez un maximum de plaisir !

Tags

Derniers articles

Il y a quelques jours, j’ai eu un nouveau smartphone. J’ai découvert […]
D’un côté, il y a les livres.  De beaux objets qui renferment […]
En plus d’avoir initié l’idée du défi d’écrire 52 nouvelles en 52 […]