Tous les écrivains sont d’accord sur un point…

Pour être écrivain, il faut lire.

En effet, l’écriture doit être la priorité n°1 de l’écrivain, mais la deuxième doit être la lecture.

Il n’est pas possible d’écrire correctement sans lire.

Si vous voulez devenir écrivain, mais que vous n’aimez pas lire, posez-vous des questions.

C’est avant tout l’amour de la lecture qui mène à l’écriture.

Mais malheureusement, lire prend du temps.

Il est déjà difficile de libérer du temps pour l’écriture, alors si on doit en plus en libérer pour la lecture, on ne s’en sort plus.

Peut-être que comme beaucoup de monde vous trouvez que vous ne lisez pas assez.

Vous vous dites peut-être que pour quelqu’un qui est écrivain ou qui aspire à devenir écrivain, vous lisez bien trop peu.

Et le problème n’est pas le manque de volonté, mais le manque de temps.

Si c’est le cas, ça tombe bien, car j’ai une solution. Et cette solution ne nécessite pas que vous ne libériez plus de temps libre dans votre emploi du temps pour le consacrer à la lecture.

Cette solution, on l’appelle…

La lecture en temps masqué.

L’idée est qu’on a tous du temps dans nos journées, mais que celui-ci est mal utilisé.

On perd notre temps dans des moments qui nous sont imposés au quotidien, alors qu’on pourrait utiliser ces moments pour lire.

Ces moments sont inévitables, mais à la fois inintéressants.

Ce que je vous propose alors, c’est de les rendre plus intéressants… en lisant.

C’est-à-dire d’utiliser les moments où vous avez l’impression de perdre votre temps pour lire.

Exemples de moments du quotidien pendant lesquels on peut lire :

  • Les transports
  • Les salles ou files d’attentes (et même chaque moment d’attente)
  • Les toilettes

Mais le plus beau, c’est qu’avec l’arrivée des livres audio, on peut maintenant écouter des livres en faisant encore plus d’activités :

  • La voiture (c’est quand même moins dangereux qu’avec un livre papier)
  • Le sport
  • La cuisine
  • Le ménage

L’idée est d’utiliser les moments où vous avez l’impression de perdre du temps pour lire.

Nos journées regorgent de moments comme ça et bien souvent, on ne les utilise pas.

La plupart d’entre nous passent ces moments d’ennui sur leur smartphone.

Je vous propose donc d’essayer de remplacer votre smartphone par un livre.

Ayez l’habitude de prendre un livre partout où vous allez et de le sortir quand vous vous ennuyez à la place de votre téléphone.

C’est un tout petit changement d’habitude dans votre vie…

 Mais un changement qui peut faire une grosse différence dans votre carrière d’écrivain.

Cela s’applique aux moments où l’on s’ennuie ou pendant lesquels on fait quelque chose de pas très stimulant, mais pas seulement.

On est beaucoup à sortir notre téléphone par défaut dès qu’on a un moment.

Par exemple, c’est ce que je fais quand je rentre chez moi pour me détendre un peu.

D’autres le font au réveil.

Dans tous ces moments, on peut choisir de sortir un livre au lieu de notre téléphone pour lire un peu.

Et sur le moment, ce n’est pas grand-chose. Mais sur le long terme, cela augmente considérablement le nombre de livres qu’on lit.

Et ça, c’est très bénéfique pour un écrivain.

Je vous invite donc à tester la lecture en temps masqué. Et plus largement, à sortir un livre dès que vous le pouvez, plutôt que votre téléphone.

Bonne lecture !

Adrien

Catégorie
Tags

Derniers articles

Ne pas avoir de méthode, lorsqu’on est écrivain, est un peu comme […]
Le plus important dans une histoire, n’est pas l’histoire en elle-même, mais […]
Aujourd’hui, je pique la célèbre phrase de Ernest Hemingway « Write drunk, edit […]