Vous aimeriez écrire plus, mais vous n’avez pas le temps ?

C’est le problème de beaucoup d’entre nous. On a parfois du mal à trouver un moment dans la journée pour se consacrer à l’écriture et c’est normal.

On aimerait donc écrire plus vite et plus efficacement pour être capable de produire plus, sans sacrifier sa vie pour autant.

Bonne nouvelle, il existe des techniques et méthodes pour écrire de façon plus productive, et donc qui permettent d’écrire plus. Je vous en présente cinq dans cet article.

1. Faire de l’écriture une habitude

Beaucoup d’écrivains amateurs vont se consacrer à leur passion seulement quand ils ont du temps. C’est une activité qu’ils vont supprimer de leur quotidien s’ils n’ont pas de moment libre.

C’est dommage ! L’écriture est une activité qui mérite qu’on lui dégage du temps quoi qu’il arrive. Elle doit passer avant le reste.

Le but n’est pas non plus de faire que ça de sa vie, mais pour progresser plus rapidement et écrire plus, le mieux est que l’écriture devienne une habitude.

Déterminez un moment dans la journée, ou bien dans la semaine pour ceux qui ne peuvent pas écrire tous les jours, pendant lequel vous allez vous consacrer à l’écriture quoi qu’il arrive.

Vous n’avez pas besoin d’écrire beaucoup à chaque session quotidienne au début, mais écrire régulièrement aide à intégrer pleinement cette nouvelle pratique dans sa vie. Vous pouvez commencer par réserver 30 minutes par jour pour l’écriture, ou bien 1 heure chaque jour du week-end.

Si vous n’arrivez pas à trouver du temps chaque jour, parce que votre quotidien est plein d’imprévus, écrivez dès le matin. Levez-vous 30 min plus tôt et réservez ce temps uniquement à l’écriture.

Le matin est le meilleur moment pour intégrer une nouvelle habitude à son quotidien. En effet, ce moment ne dépend pas de ce qui se passe dans votre journée, donc rien ne vous empêchera de maintenir cette habitude chaque jour. De plus, votre énergie et votre motivation sera à peu près constante, ce qui n’est pas de cas si vous écrivez à la fin de la journée.

2. Limiter son temps d’écriture

L’écriture est une pratique favorisant la divagation de l’esprit. Il est courant de s’asseoir à une table avec plein de motivation et de ne pas écrire grand-chose, voir rien du tout.

La solution est de déterminer une heure à laquelle vous allez arrêter d’écrire et de planifier des pauses. L’écriture est très énergivore. Au bout d’un moment, il est normal d’avoir envie de se lever de sa chaise car on a l’impression que si on continue, notre tête va exploser.

Vous pouvez utiliser la technique pomodoro. Elle consiste à mettre un minuteur pendant un certain temps durant lequel on va travailler, puis à faire une pause lorsque le temps est écoulé.

Vous pouvez par exemple écrire 30 minutes, puis faire une pause de 10 minutes, puis recommencer 30 minutes à écrire et ainsi de suite. Votre pause doit être quelque-chose qui vous rafraîchisse vraiment : levez-vous et marchez un petit peu, prenez un peu l’air, buvez un café ou même faites une dizaine de pompes. Cette technique permet de ne pas trop baisser en efficacité en essayant d’écrire pendant trop longtemps. Si vous voyez que vous commencez à écrire moins bien ou que vous n’arrivez plus à trouver vos mots, faites une pause et reprenez après.

3. Se fixer un objectif de mots

De la même façon qu’il est intéressant de se fixer un objectif quotidien de temps d’écriture, vous pouvez vous fixer un objectif de mots. De cette façon, votre roman ou nouvelle avancera chaque jour un petit peu. Si vous écrivez par exemple 750 mots par jour, au bout de trois mois et demi, vous aurez écrit l’équivalent en nombre de mots à Harry Potter à l’école des sorciers.

Vous pouvez commencer par 500 mots par jour, définissez votre objectif en fonction de votre temps et votre énergie. Mais en faisant un petit peu chaque jour, vous serez impressionnés de la quantité que vous aurez écrit au bout de quelques mois.

Vous pouvez utiliser l’outil Cold Turkey Writer qui est un logiciel de traitement de texte au design minimaliste et qui bloque toutes les autres fonctionnalités de votre ordinateur pendant que vous écrivez. Vous définissez un objectif de temps ou de mots au départ, et vous ne pouvez pas utiliser votre ordinateur avant que le temps ne soit écoulé ou que vous ayez écrit le bon nombre de mots.

4. Évitez les distractions

Stephen King recommande d’écrire la porte fermée. C’est-à-dire de ne pas être dérangé pendant votre rituel sacré d’écriture. S’interrompre est très mauvais pour la productivité. Cela peut briser votre élan et donc vous faire perdre énormément de temps.

Prévenez donc votre entourage que vous ne pouvez pas être dérangé pendant un certain laps de temps, sauf cas de forces majeures.

Éloignez également les distractions en coupant votre smartphone et en le laissant à une distance considérable de vous. On peut facilement être tenté de faire un tour sur les réseaux sociaux lorsque l’on est frustré de ne pas trouver l’inspiration. Gardez à l’esprit que c’est la pire idée et que l’inspiration viendra en persévérant. J’explique comment surmonter le syndrome de la page blanche dans cet article.

5. S’engager socialement

La pression sociale est probablement la meilleure motivation de l’homme. Parlez de votre projet d’écrire un livre, de votre objectif d’écrire 500 mots tous les jours ou de votre projet d’écriture quel qu’il soit à toutes les personnes de votre entourage. Ainsi, vous n’aurez pas envie de les décevoir ou d’être humilié en leur disant que vous avez abandonné lorsqu’elles vous demanderont où vous en êtes dans votre projet.

Vous pouvez même établir un contrat avec l’un de vos proches. L’idée et de vous engager auprès de lui que vous écrirez une demi-heure tous les jours pendant 30 jours par exemple. Choisissez l’objectif qui vous convient le mieux. Tous les soirs cette personne vous demandera si vous avez bien atteint votre objectif quotidien, et si ce n’est pas le cas, vous avez un gage. Vous pouvez par exemple l’inviter au restaurant, ou bien lui donner de l’argent, je suis sûr que vous avez de l’imagination pour ça.

La règle est donc d’effectuer ce gage à chaque fois que vous ne respectez pas votre engagement. Le mieux est d’écrire et de signer le contrat directement avec la personne, cela donnera une valeur officielle à votre objectif et vous serez beaucoup plus déterminé à aller jusqu’au bout.

De la même façon, vous pouvez vous offrir une récompense lorsque vous atteignez votre objectif, il est important de s’encourager avec du positif aussi.

Je vous invite à essayer et mettre en pratique au moins une de ces techniques si vous voulez écrire plus. J’espère que vous en trouverez une qui vous aide.

Une bonne façon de rester motivé et de progresser dans l’écriture au quotidien est aussi de se former en continu sur le sujet. Vous pouvez donc vous inscrire aux emails privés, j’envoie chaque matin de nouveaux conseils sur l’écriture.

Catégorie
Tags

Derniers articles

Dans ma vie professionnelle, comme dans ma vie personnelle, j’aime me lancer […]
Écrire est une activité difficile. Cela demande de la créativité, la capacité […]
Il y a une semaine, j’ai commencé le défi du Nanowrimo. Il […]